Iris

The top drawing is inspired by the iris series of the previous post. I wanted to use colors I don’t use normally to paint irises. The black and white iris are done with a Chinese brush and Chinese ink, with out thinking at any particular goal, recreation.

La série d’iris du dernier post m’a inspirée le dessin du haut. Je voulais utiliser des couleurs que je ne prends pas habituellement pour peindre des iris. Les iris en noir et blanc sont a l’encre de Chine avec pinceau chinois, sans essayer quoique ce soit, une récréation.

Advertisements

click, click, click…

Iris

Above, the original artwork: watercolour, inks, watersoluble pastel Neocolor II on cardboard.
Below, after a few clicks in the computer different versions: black and white, flipped and reverse colour , and the final one flipped and reverse colour with a touch of yellow.

En haut l’original: aquarelle, encres, pastel soluble à l’eau Neocolor II sur carton.
En dessous, après quelques clics a l’ordinateur différentes versions: noir et blanc,  sens et  couleur  inversé, et le dernier sens et couleur inversé avec une touche de jaune.

Iris in grey

Iris-reverse

Iris-yellow-reverse

The sentinels of the garden

Les sentinelles du jardin

Les sentinelles du jardin

I am able to use a picture when I have seen it in real. I know this landscape, having seen it often and even if the picture is not mine I got interested. Drawn on cardboard, the type that is used to ship pictures. The line is due to scanning in two steps.

Je peux me servir d’une photo quand j’ai vu en vrai la scène. Je connais bien ce paysage et bien que la photo ne soit pas de moi elle m’a tout de suite accrochée. Dessiné sur carton, le type utilisé pour envoyer des photos. La ligne du centre est causée pour avoir scanné en deux temps.

Contrast

gerbera-marguerite

I like contrast. When I look back at the finished painting I always found that there is not enough of it. So on several days I will add and add and add with different mediums, still not enough contrast but the paper could take no more. Time to get better paper maybe.

J’aime le contraste. Quand je regarde le morceau fini il n’y en a jamais assez pour mon oeil. Alors, au fil des jours,  je rajoute et  je rajoute et encore avec different mediums, jusqu’au point ou le papier ne peut plus en supporter. Du meilleur papier peut-être…